Commercialisation des produits locaux à Abidjan: l’atout des grandes surfaces


Agribusiness / mercredi, février 5th, 2020
Un rayon de produits du terroir ivoirien à Hyper U Sococé (Abidjan)

Dans la chaîne de valeur agricole, relever le défi de la commercialisation des produits locaux est un objectif majeur des producteurs. Accéder à de nouveaux marchés, atteindre des segments de clientèle plus diversifiés et surtout parvenir à écouler la production sont des avantages procurés par la présence de ces produits dans les grandes surfaces. En Côte d’Ivoire, précisément à Abidjan, la capitale, il est de plus en plus courant de trouver un large éventail de marques locales sur les étagères des supermarchés. Progressivement, l’offre disponible dans les marchés ou chez les producteurs s’invite dans la grande distribution.

Etal de riz local à Hyper U Sococé (Abidjan)

Une offre diversifiée

Le mode de consommation en zone urbaine change progressivement, notamment avec l’accroissement de la classe moyenne, le pic démographique mais également les embouteillages qui peuvent freiner les déplacements. Ainsi, l’apparition de nouveaux centre commerciaux dans les différentes communes d’Abidjan, suscite de nouvelles habitudes auprès des populations, notamment les achats dans les supermarchés couplés ou non à ceux dans les marchés. Il est possible de trouver la majorité voir tous les produits de première nécessité, mais surtout les produits locaux au même endroit.

Les enseignes du premier groupe de distribution locale, PROSUMA, ainsi que celles du groupe CFAO , CARREFOUR, proposent sous le même toit à la fois des produits frais (boucherie, poissonnerie, fruits, légumes), d’épicerie, des cosmétiques …issus d’entreprises locales. Ce positionnement permet d’attirer un segment de la population qui allait traditionnellement faire ses achats à plusieurs endroits, notamment au marché. Il est donc possible de trouver de l’attiéké (plat local fait à base de manioc), du mil, du riz local, de la pâte d’arachide, des épices, ou encore des fruits et légumes.

Une ambition affichée

En circulant dans les rayons des grandes surfaces à Abidjan, il n’est pas étonnant de voir de la signalétique qui indique l’origine locale des aliments/produits. Ainsi, les consommateurs sont informés que leurs achats contribuent à soutenir les producteurs locaux, et qu’ils ont le choix d’acheter des produits issus du terroir.

Par exemple, dans le cadre de son programme Act for food, la chaîne Carrefour soutient les producteurs locaux auprès desquels elle achète des fruits, des légumes ou encore de la viande. En commercialisant les produits made in Côte d’Ivoire, cette enseigne s’assure de leur qualité et de leurs conditions de production. De manière générale, les prix restent abordables et cette valorisation des produits agricoles les rend plus accessibles et permet de leur donner une plus grande visibilité.

Farine de soja locale
Etal d’ananas cultivés en Côte d’Ivoire

N’hésitez pas à partager avec nous vos circuits d’achat de produits locaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.